Comment les français sont-ils vraiment perçus à l’étranger ?


Plutôt que de répondre directement aux nombreux clichés sur les Français, j'ai laissé la parole à 10 voyageurs étrangers qui nous font part sans tabou ni réserve de leur expérience de voyage en France.

Parce que je voyage souvent à l'étranger et que je fais preuve d'ouverture d'esprit, j'entends souvent les étrangers dire "les Français sont brutaux", "les Français ne sont pas sympathiques", "les Français ne veulent pas parler anglais", "tu êtes tellement différente des autres Français", etc.

Alors oui, mon anglais est plutôt bon, même si mon accent se détériore avec mes voyages en Asie.

C'est vrai, j'aime aider les étrangers qui visitent mon pays.

C'est vrai, si vous me rencontrez, je vous accueillerai sûrement avec un grand sourire.

Mais je suis loin d'être la seule !

Malgré tous les stéréotypes sur le comportement des Français, je peux vous assurer que vous rencontrerez plein de Français adorables en France et que la plupart d'entre nous ferons tout pour vous aider pendant votre prochain voyage en France.

Voici quelques exemples de discussions en anglais sur Quora :

 

Vous trouverez même des articles extrêmements racistes dans des publications sérieuses comme The Telegraphs : 30 reasons why we hate the French (30 raisons pour lesquelles nous haïssons les Français). Et le contenu n'a rien à voir avec de l'humour.

 

Plutôt que d'argumenter et de vous dire la vérité, j'ai demandé à quelques voyageurs étrangers de nous parler de leurs vacances en France et des stéréotypes sur les Français. En tant qu'étranger, ils sont les mieux placés et impartiaux pour partager leur expérience et donner leurs meilleures astuces pour apprécier votre prochain séjour en France.

 

J'ai posé ces trois questions :

1. En tant qu'étranger, quel était votre sentiment général sur les Français ? Vous êtes-vous senti bien accueilli ?

2. Avez-vous une bonne ou mauvaise expérience à partager avec nous ? Avez-vous aimez votre séjour en France ?

3. Parliez-vous français ? Avez-vous eu des problèmes pour communiquer avec les Français ?

1. En tant qu'étranger, quel était votre sentiment général sur les Français ? Vous êtes-vous senti bien accueilli ?

J'étais particulièrement curieuse d'entendre les réponses à cette question.

Sans surprise, plusieurs de nos experts parlent de la barrière de la langue.

Certains d'entre eux avaient aussi entendu des choses négatives sur les Français.

Voyons comment a été leur expérience avec les Français. Ont-il aimé la France et sa population ?

Claudia de Non Solo Amore : Je suis allée en France il y a quelques années et je ne me suis pas sentie très à l'aise. C'est particulièrement vrai si on ne parle pas français. Cette année, je suis allée à Paris et les Parisiens ont été absolument adorables et accueillants.

Hadas de The Fashion Matters : Je n'aime pas généraliser toute une population à partir de quelques expériences. Certains Français ont  été très sympathiques, d'autres étaient moins chaleureux avec les inconnus mais dans l'ensemble je pense que beaucoup d'entre eux avaient juste des difficultés pour parler anglais avec moi. Malgré tout, j'ai apprécié l'effort qu'ils faisaient.

Rich de Our Family Travel Adventures: j'ai étudié le français au collège, au lycée et à l'université, mais après l'université je n'ai pas voyagé en Europe. J'avais étudié la culture et l'histoire françaises plusieurs années et j'aimais ça. Mais je n'avais ni rencontré ni parlé à beaucoup de Français. Du coup, je ne savais pas trop à quoi m'attendre.

Les Français que nous avons rencontrés ont été chaleureux et accueillants, particulièrement dans le sud de la France.

Sophie de Solo Sophie : J'ai toujours voulu vivre en France (au moins pour un moment) aussi loin que je me souvienne. J'ai en fait choisi mon université et mes cours afin d'avoir l'opportunité d'étudier à Paris. Je suis plutôt une personne ouverte, donc je suis arrivée sans préjugé sur les Français. J'avais entendu que les Parisiens sont bourrus mais, désormais, je suis convaincue que ce ne sont que des médisances...

Cendrine de Social Media Slant : Je ne suis pas une étrangère puisque je suis née et j'ai grandi en France. Mais j'ai vécu à l'étranger suffisamment longtemps (12 ans) pour remarquer la façon dont les gens me regardent quand je reviens.

Il n'y a pas de réponse uniforme ici. Cela dépend de la région qu'on visite. A partir des discussions avec des gens et de mes propres observations, Paris est le pire.

Et il y a aussi des différences marquées entre le sud et le nord de la France. Les gens du Nord semblent plus froids et distants, alors que ceux du sud sont plus bruyants et accueillants. Mais sur le long terme, si vous gagnez la confiance des premiers, vous pouvez y aller. Les derniers sont des électrons libres et l'amitié est un peu plus superficielle en général.

Je suis originaire de Toulouse et c'est un des endroits les plus accueillants que je connaisse.

Laura de Lawless French : Oui, je me suis sentie très bienvenue. Même à Paris, malgré ce que beaucoup de gens disent, j'ai eu très peu d'expériences négatives, et c'était il y a de nombreuses années. J'ai vécu en France métropolitaine de 2008 à 2013 et n'ai jamais eu de problème. Tant que vous dites "bonjour" d'abord quand vous entrez dans un magasin, tout se passera bien.

Je trouve que les Français sont très polis, bien que pas forcément chaleureux. Et dans le sud de la France, à chaque fois que quelque chose en rapport avec la guerre faisait surface, ils exprimaient toujours à quel point ils étaient reconnaissants envers les USA pour notre aide.

Phil de Foxer Foxer: J'avais la traditionnelle antipathie anglaise à l'égard de tout ce qui est français, y compris les Français. Je ne m'attendais pas à passer un bon moment à Paris.

Néanmoins, j'ai trouvé que mon français scolaire revenait bien et j'ai pu me débrouiller avec le traditionnel "Bonjour Madame, du pain s'il vous plait" et "au revoir madame". Mon accent devait être atroce mais les gens à qui j'ai parlé ont eu l'air de respecter mes efforts pour parler français.

Dans le métro, personne ne m'a parlé pendant 7 jours, ce qui doit être typique des réseaux d'interconnexion des grandes villes, mais n'est pas très accueillant. Dans les rues et les cafés, tout le monde était suffisamment sympathique.

Anna de Hire Bloggers :  La seule ville en France que j'aie visitée a été Paris. Pour être honnête, il y a tellement de touristes que je ne suis même pas sûre d'avoir une bonne idée de ce à quoi ressemblent les Français (il y a tellement d'étrangers que les habitants sont un peu perdus au milieu). Mon sentiment était partagé :

D'un côté, il y a tellement de touristes que tout le monde semble être habitué à eux. Vous ne surprendrez personne avec un accent étranger ou un énorme appareil photos.

D'un autre côté, tous les restaurants et cafés ont tellement l'habitude de servir des centaines de personnes chaque jour que le service est devenu un peu automatique : s'asseoir, manger, partir... J'étais à Prague juste avant Paris et je peux dire, même si Prague a plus de touristes que d'habitants, j'ai malgré tout perçu un service plus authentique...

A Paris vous êtes principalement traité comme un touriste parmi d'autres : les gens ne vous demandent pas d'où vous venez. Vous n'avez pas l'air d'intéresser les locaux. Pourtant pour moi c'est ça le style parisien - j'ai tout adoré !

Elaine de Virtually Tutoring : Lorsque j'étais plus jeune, j'ai voyagé plusieurs fois en France, vers un camping différent à chaque fois. La majorité des Français n'était pas particulièrement accueillante. Nous essayions toujours de faire connaissance avec des locaux et de nous intégrer pour découvrir les environs, la cuisine locale etc. Beaucoup de Français ne semblaient pas motivés pour faire connaissance.

Il y avait des exceptions et c'était généralement au sein de l'industrie du tourisme. Nous restions une nuit dans un hôtel et le personnel était très accueillant. Le personnel des cafés et restaurants étaient généralement serviable et sympathique.

Généralement les Français ont la réputation de ne pas être très chaleureux. Cependant, je connais des gens qui ont une résidence secondaire en France et leurs voisins sont tous adorables. Très serviables, ils surveillent leur maison quand ils ne sont pas là. Peut-être que les choses ont changé depuis 20 ans !

Brooke de A Different Kind of Travel : J'ai trouvé que ce n'était pas facile de parler avec les gens ou de leur demander de l'aide à Paris et dans les plus grandes villes, par rapport aux régions plus rurales (Provence et Normandie). Ca se comprend : il y a la foule et les gens en ont marre des étrangers dans les grandes villes parce qu'ils sont occupés; mais les Français sont certainement un peu moins chaleureux que les Italiens et les Espagnols, selon mon expérience.

Cela dit, j'ai passé un séjour formidable à la fois en Provence et Normandie et j'ai trouvé que ça se passait bien pour moi parce j'abordais les gens de façon respectueuse et utilisais quelques mots de français. Les gens sont polis partout avec moi. Ils sont aussi beaucoup plus serviables dans les régions rurales quand on est débutant en français et qu'on veut pratiquer. Ils n'ont pas de problème pour être patients.

Néanmoins, il n'est pas facile de rallier ou bavarder avec les Français comme ça l'est avec d'autres cultures que j'ai expérimentées. Je suis Américaine et ici nous pouvons sortir seul et rencontrer plein de gens très rapidement. Si je suis assise seule quelque part, les gens viennent me parler.  Nous pouvons entamer une longue conversation et même rester en contact. Ce qui arrive moins en France.

J'ai aussi remarqué que les Françaises ne me parlent jamais, en tant que femme. Et elles n'ont pas l'air particulièrement intéressées quand je les approche, alors j'aborde généralement seulement les hommes et les couples. J'ai ressenti qu'il serait très difficile de me faire des amies en France.

Enfin,une autre chose que j'ai beaucoup expérimentée avec mes amis français, à rester chez eux, etc. Les Français semblent obsédés par le fait de manger à certaines heures et jamais à un autre moment. Grignoter n'est pas admis. Manger tôt ou tard n'est pas admis. Vous mourez de faim si vous manquez l'heure du déjeuner au restaurant ne serait-ce que de 30 minutes.

Même quand mes amis ont faim parce qu'on s'est levés tôt et qu'on a été très actifs, ils ne grignoteront pas ou n'apporteront pas des protéines ou de la nourriture pour les soutenir jusqu'au prochain repas. Ils mangent simplement 3 repas par jour et c'est tout.

Ca ne pose généralement pas de problème, mais c'est un peu ennuyeux quand je me suis levée plus tôt que d'habitude et que le garçon français avec qui je sors agit comme si j'étais étrange parce que je veux un snack avant le déjeuner (um hello ça fait 7 heures que je suis debout !).

2. Est-ce que vous avez une bonne ou mauvaise expérience à partager avec nous ? Avez-vous aimé votre voyage en France ?

Bonnes et mauvaises expériences font partie d'un voyage. Qu'en est-il de nos experts en France ?

Claudia Scheffler Non Solo Amore

Claudia: J'ai écrit les 5 mythes à propos de Paris the 5 myths about Paris.

Je pense que j'ai eu à la fois des bonnes et mauvaises expériences. J'étais dans une petite ville de France il y a quelques jours et les gens là-bas étaient vraiment sympathiques, mais... Je pense juste qu'ils ne se soucient pas du service. Si vous vous plaignez, ils ne s'en soucient pas. Quoi que vous disiez, même si vous expliquez que cela ou cela n'a pas été bien, peut-être qu'on vous demandera pourquoi mais on ne vous offrira aucune compensation. Ou ils ne s'excusent pas pour ce qui ne fonctionne pas. J'avais l'impression de parler à un mur. Que vous disiez les choses ou pas, rien ne change.

Hadas: J'ai vécu à Lille (nord de la France) pendant environ un an d'échange étudiant. J'ai donc vécu pas mal d'expériences à cette époque.

En ce qui concerne les mauvaises expériences, il m'est arrivé plusieurs fois de chercher un vendeur dans un magasin et qu'il me refuse son aide parce qu'il ne parlait pas anglais. Leur réponse était seulement "Non, désolée, pas d'anglais" d'une façon très brutale. Une autre difficulté a été de comprendre l'ensemble des habitudes et tenues vestimentaires françaises.

Pour les bonnes expériences, je ne peux pas en choisir une car j'ai aimé tout mon séjour à Lille. Lille est une belle ville, avec beaucoup de choses à faire et d'endroits où aller. A Lille, j'ai rencontré tellement de gens de pays et cultures différentes que toute mon expérience a été très bonne.

En tant que blogueuse mode, j'ai écrit un article sur la façon dont mon séjour en France a changé mon style how my time in France changed my style

Hadas Aharon de The Fashion matters
Hadas Aharon de The Fashion matters
Rich et Jennifer de Our Family Travel Adventures

Rich: Nous avons eu une mauvaise expérience qui s'est bien finie, grâce à quelques sympathiques Français. Nous avons atterri tard à Nice, et le temps que nous récupérions notre voiture et que nous rejoignions notre maison de location près de La Gaude, un petit village français au-dessus de Nice, il était presque 23h. Nous avions suivi les indications données par la propriétaire mais n'arrêtions pas de nous perdre et de nous retrouver au même rond point. Et ma carte SIM ne fonctionnait pas, donc je ne pouvais pas l'appeler.

Finalement, nous nous sommes arrêtés à un petit hôtel et avons demandé notre chemin à la propriétaires. Elle appela son mari et ils ont essayé de comprendre où nous allions. Finalement, il s'est écrié "Je peux vous emmener là-bas, allons!", et il sauta dans sa Renault. Nous l'avons suivi à travers les routes de montagne et voilà ! Nous avons trouvé la maison. Et il nous a salué de la main et est reparti. Mais zut alors! La gardienne qui était supposée nous accueillir et nous donner les clés avait abandonné et était rentrée chez elle !

Ai-je mentionné que ma carte SIM ne fonctionnait pas ?

Nous avons dû redescendre au village mais nous nous sommes perdus à nouveau et n'avons pas retrouvé l'hôtel. Il était déjà minuit passé mais heureusement les Français mangent tard. Il y avait donc un petit restaurant vietnamien qui fermait juste et nettoyait les tables. J'ai couru à l'intérieur et j'ai réussi à expliquer ma situation délicate en français. La propriétaire a gentiment pris mes infos et a appelé la propriétaire elle-même ! Elles échangèrent rapidement en français, et elle me dit de retourner à la maison où la gardienne nous attendrait. Ce qu'elle fit, au grand bonheur de mes fils, sur le point de s'effondrer sur la banquette arrière !

Sophie: Depuis que j'ai emménagé ici, j'ai fini avec un petit ami français. Juste pour que ce soit clair, c'est une BONNE expérience (ah ah). Je me sens comme un cliché sur pattes : "l'Anglaise qui emménage à Paris, finit par tomber amoureuse d'un Français et planifie de rester en France". C'est tellement cliché mais j'ai tellement d'amies qui ont vécu exactement la même chose ! J'ai écrit plusieurs articles à ce propos sur mon blog : Why falling in love with a Frenchman isn't all clichés bérets and baguettes

Falling in love with a French guy
Lara de Lawless French

Laura: Il y a plusieurs années, avant que l'Euro ne soit introduit, mon mari et moi sommes arrivés à Paris avec juste des cartes de crédit et un billet de 200F d'un précédent voyage, retiré de la circulation entre temps. Nous avons découvert qu'il n'était plus valide quand nous avons essayé d'acheter des tickets pour le métro. Il était trop tard pour se rendre à un bureau de change, nous étions fatigués et en proie au décalage horaire - nous voulions juste quelque chose à manger puis retourner à notre hôtel. L'employé ne faisait aucun effort pour nous aider, mais les clients derrière nous ont gentiment payé nos tickets.

Anna: Honêtement, je ne peux pas dire qu'une de mes expériences aient été mauvaise. C'est juste ce que c'est : Paris est une énorme ville animée où les gens se soucient difficilement des autres. J'ai parlé à des gens mais c'était pour la plupart d'autres touristes (nous avons visité beaucoup d'attractions touristiques) et tout le monde étaient très gentils avec nous.

Je n'ai pas vu beaucoup de locaux, ce qui est dommage. La prochaine fois que j'irai à Paris, je m'arrangerai pour visiter d'autres endroits aussi!

Je retournerai à Paris néanmoins : le grand charme de la ville me manque. On se sent très petit là-bas et le fait que personne ne se soucie de vous ajoute encore au charme ! Alors je dirais que ça fait partie du charisme de la ville !

Anna Fox de Hire Bloggers

Elaine: L'incident qui me reste en mémoire s'est déroulé avec ma famille quand j'avais 18 ans. Chaque matin je marchais jusqu'au magasin local pour acheter des croissants frais et du pain. J'étais toujours amicale et parlais français. Je n'ai jamais réussi à les faire sourire une seule fois et bien que je sois sûre que mon français était compréhensible ils me répondaient toujours dans un anglais brusque ! Ca a dû me faire une sacrée impression puisque ça fait partie des souvenirs que j'ai de mes vacances en France il y a environ 20 ans.

3. Parliez-vous français ? Avez-vous eu des problèmes pour communiquer avec les Français ?

La communication est cruciale pendant un voyage.
Voyons comment ça s'est passé pour nos experts en France.

Claudia Scheffler Non Solo Amore

Claudia: Non je ne parle pas français. Je parle 4 langues mais pas français. Je n'ai pas eu de problème à Paris mais j'en ai eu à l'extérieur des grandes agglomérations.

Hadas: Communiquer avec les gens était assurément un gros challenge. Avant que je n'emménage en France, je connaissais les stérétyopes à propos des Français, selon lesquels ils ne parlent pas anglais, mais je n'ai pas réalisé à quel point c'était tant que je n'ai pas été là-bas. Je me souviens d'une fois où je suis sortie avec un Français après avoir échangé quelques SMS. Quand je l'ai vu et que nous avons commencé à parler, j'ai réalisé que son anglais était très mauvais, beaucoup plus que ce à quoi je m'attendais. En fait, il utilisait Google Translate pendant tout le temps où on s'écrivait. Comme mon français va d'une échelle de 1 à non existent, nous n'avons eu d'autre choix que d'utiliser google translate pendant tout le rendez-vous.

Après avoir passé quelques mois à Lille, je me suis inscrite à un cours de français. J'essayais de participer et de parler français à chaque fois que je le pouvais (à l'épicerie, au centre commercial, au restaurant…).

Je peux dire que mon français a massivement évolué après un an en France et des cours de français, même si ce n'est pas encore au niveau que je voudrais.

Hadas Aharon de The Fashion matters
Rich et Jennifer de Our Family Travel Adventures

Rich: Pour ne pas avoir utilisé mon français pendant...ahem...18 ans, j'étais rouillé, pour le moins. Ma famille ne parle pas français, alors j'étais le traducteur, mais je ne pouvais pas parler vite, et devait constamment rechercher les mots. Google Translate était une ressource critique pour moi, bien que mes cartes SIM GB et US qui ne fonctionnaient pas les 3 premiers jours ont été un problème majeur. En Angleterre, on peut acheter une carte SIM 15$ au magasin au coin de la rue, mais en France, j'ai dû trouver un magasin officiel et remplir des documents en français.

En ville, la plupart des gens parlait suffisamment anglais, mais ils voulaient toujours que j'essaie au moins mon affreux français avant qu'ils n'arrêtent et parlent anglais. A la campagne, cependant, nous avons rencontré beaucoup de gens qui ne parlaient pas anglais (ou peut-être ils étaient plus inflexibles à ne pas l'utiliser, difficile de dire !).

Sophie: J'avais pris des cours en français puisqu'ils faisaient partie des crédits requis avant de prendre part à un programme d'échange universitaire français (j'ai étudié à la Sorbonne à Paris). Mon père est Français du Canada. J'ai donc grandi dans un environnement familial multilingue. D'avoir grandi en Grande-Bretagne et de ne pratiquer qu'avec des Canadiens m'a conduite à avoir cet étrange accent anglais/canadien quand je parle français. De ce fait, pas mal de gens se sont moqués de mon accent. Je me suis fait aussi traitée de "roast beef" en commandant une boisson dans un bar, ce qui est un surnom que les Français donnent parfois aux Anglais. Sinon, la communication a été bonne!

Lara de Lawless French

Laura: La première fois que je suis venue en France, j'avais 15 ans et étudiais le français depuis un an et demi. Evidemment, je connaissais très peu mais j'essayais de l'utiliser aussi souvent que possible, et le seul problème que j'ai eu s'est passé dans un magasin très touristique, où le caissier refusait de me parler français malgré son affreux anglais. Je pense qu'il était pire que mon français, mais peut-être pas  🙂

Maintenant je parle couramment, et je n'ai pas de problème pour communiquer. En fait, les gens font souvent des commentaires sur mon absence d'accent, ce qui est exagéré mais j'apprécie néanmoins le compliment.

Phil: Je parlais un français scolaire, revenu après 45 ans ! J'ai réussi à me faire comprendre quand j'en avais besoin, mais c'était en partie à travers une mixture de français, anglais et signes. Principalement les signes en disant "deux, s'il vous plait" quand j'étais seul.

Les gares et la navigation dans le Metro n'auraient pas été possibles sans mon ami parlant français.

J'étais surpris par le nombre de personnes qui parlaient anglais, à partir du moment où on avait fait l'effort basique de tenter le français. C'est raisonnable et j'attends des visiteurs en Angleterre de parler un minimum d'anglais.

(le monsieur l'a dit "la fameuse antipathie anglo-saxonne", à priori impossible de s'en défaire...)

Anna Fox de Hire Bloggers

Anna: Je parlais anglais et n'ai eu aucun problème à me faire comprendre... J'avais entendu plein d'histoires terrifiantes, que les Français détestent l'anglais et qu'ils prétendent ne pas comprendre (je connais des Allemands qui n'aiment pas aller en France pour la même raison).

Personnellement, je n'ai jamais expérimenté aucune difficulté de m'exprimer en anglais là-bas et les gens qui m'entendaient parler anglais n'exprimaient aucune attitude négative... Je ne suis pas sûre que ce serait pareil si je m'éloignais des attractions touristiques et essayaient de parler aux "vrais locaux". Ce serait une expérience amusante !

Elaine: Quand j'ai voyagé en France, je venais d'étudierle français à l'école pendant 5 ans. Bien que je ne parlais pas couramment et faisais probablement trop attention, j'ai toujours fait un effort pour parler français. Je n'ai pas eu beaucoup de problème pour me faire comprendre- même s'ils ne comprenaient pas du premier coup, répéter ou utiliser des phrases alternatives permettait de contourner. Je me souviens d'avoir été vraiment heureuse d'avoir réussi à réserver des chambres d'hôtel avec un lit bébé pour ma soeur. Mon père était bien meilleur en français à cette époque donc je suis sûre qu'il m'aurait aidé à me faire comprendre si nécessaire.

Brooke de A different kind of travel

Brooke: Lors de mes 3 premières fois en France je ne parlais pas français, mais la dernière fois je suis restée un mois et j'ai pris des leçons de français. Parler un peu plus français (bien que toujours pas beaucoup) m'a permis d'avoir moins de situations stressantes. Cependant, des incompréhensions plus sérieuses se sont produites quand je parlais français du fait des différences culturelles. Par exemple, ma formatrice m'a demandé si j'étais d'accord pour marcher le jour suivant vers un autre endroit et j'ai répondu 'sure, ok'. J'ai marché à cet endroit le jour suivant et elle n'était pas là. Elle était à l'ancien endroit, en train de m'attendre dans sa voiture. Après une heure d'attente, je suis allée à l'ancien endroit. J'avais loupé notre session entière (pour laquelle j'avais déjà payé). Elle était là et me demanda pourquoi je n'étais pas venue. Je lui répondis: 'tu m'as demandé si je pouvais marcher ici aujourd'hui et je t'ai répondu oui...!' Elle répondit que j'avais dit 'ok, that's fine' (ça va) ce qui pour elle signifiait 'Je ne suis pas intéressée'. Je n'avais aucune idée de la façon dont elle a pu supposer ça mais, à cause de mon français, (c'est bon, etc) elle a déduit quelque chose d'incorrect de ce que je lui disais.

Devant le succès de cet article, j'ai décidé d'interviewer quelques voyages étrangers supplémentaires.

Dans le prochain article, Claudia, Hadas, Rich, Sophie et quelques autres nouveaux voyageurs vous parleront des endroits qu'ils ont visités et vous donneront leurs recommandations pour profiter de votre prochain voyage en France.

En attendant, j'aimerais savoir : avez-vous déjà visité la France et quel a été votre sentiment ?

Sauvegardez l'article pour plus tard

Les Français vus par les étrangers

Stéphanie Langlet journaliste voyage

Stéphanie Langlet est blogueuse voyage et youtubeuse depuis 2002.

Passionnée par les cultures et festivals traditionnels, elle décide en 2012 de se spécialiser dans leur promotion et en 2016 elle crée ses deux nouveaux blogs bilingues français-anglais, Travels France et Tribus et Minorités.

Avec Travels France, elle vous emmène à la découverte de la région Pays Basque / Gascogne, entre Océan Atlantique et montagnes Pyrénéennes, et de ses environs.

Forte de son expertise en hospitalité et de son expérience de voyageuse solo, elle se met à la place des voyageurs étrangers au pays ou à la culture basco-landaise pour leur apporter les informations dont ils ont besoin pour organiser leur voyage.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.